Skip to content

Élections municipales 2017 Démontrez votre engagement envers les enfants

Une grande partie d’entre vous, élus municipaux, serez en campagne électorale très bientôt. Vous devrez démontrer que vous vous préoccupez des besoins de vos électeurs afin qu’ils vous élisent pour bien les représenter.

L’amélioration de la qualité de vie des enfants et des familles est plus que jamais au cœur des préoccupations des citoyens. À l’approche des prochaines élections municipales, le CAMF vous invite à démontrer l’engagement de votre municipalité dans la mise en place d’actions concrètes en faveur des enfants et des familles. Faire du développement des enfants et de leurs familles une priorité municipale contribuera à susciter l’appui de la collectivité envers votre administration.

Pour bien démontrer que vous avez le pouvoir, en tant qu’élu municipal, de répondre aux enjeux touchant les enfants de votre communauté, il faut d’abord les connaître et les comprendre. Voici quelques chiffres qui pourront soutenir votre argumentaire et vous éclairer dans votre prise de décision.

Selon les données publiées par l’Observatoire des tout-petits, en 2015, dans son 1er portait annuel des tout-petits québécois, on nombre 535 490 enfants âgés entre 0 à 5 ans. Ils représentent, à eux seuls, 6,5 % de la population québécoise. De ce nombre :

  • 94 000 enfants québécois âgés de 0 à 5 ans vivent dans des milieux considérés parmi les plus défavorisés sur le plan matériel;  
  • 19 000 enfants de maternelle sont vulnérables dans au moins un domaine de développement (ce qui représente 26 % des enfants de 0 à 5 ans, soit un sur quatre);
  • 73 000 familles avec au moins un enfant âgé de 0 à 5 ans éprouvent des difficultés à se loger à un coût abordable.

De plus, les données issues de l’Enquête québécoise sur l’expérience des parents d’enfants de 0 à 5 ans (EQEPE) à laquelle près de 15 000 parents ont participé nous apprennent qu’environ 35 % des mères et 23 % des pères d’enfants québécois âgés de 6 mois à 5 ans présentent un niveau de stress élevé lié à la conciliation des obligations familiales et extrafamiliales.

Aussi, selon le sondage sur les aspirations des Québécois en matière de politiques sociales (réalisé par Léger et Léger pour le compte de la fondation Chagnon) effectué auprès de 2 006 répondants en juin 2015, 72 % des répondants croient que l’élimination de la pauvreté devrait être une priorité pour les décideurs publics, et 84 % d’entre eux jugent que la réussite scolaire des enfants devrait aussi l’être. Ce pourcentage est de 60 % en ce qui a trait au développement des enfants de 0 à 5 ans.

Enfin, ce sondage a fait ressortir que les familles accordent une grande importance au rôle des municipalités. Selon les deux tiers des répondants (67 %), il serait important que ces dernières assument une part plus importante de l’administration des programmes sociaux, ceux-ci étant actuellement placés sous la responsabilité des gouvernements provincial et fédéral. D’ailleurs, outre le gouvernement du Québec qui arrive en première position, les municipalités représentent le deuxième acteur en importance parmi ceux qui devraient avoir davantage d’influence au Québec aux yeux du public.

Le milieu municipal ne détient pas, à lui seul, la réponse à tous les enjeux en matière de petite enfance. Cependant, il représente un acteur incontournable dans toute démarche de planification collective visant le mieux-être des tout-petits. Les municipalités contribuent directement à l’amélioration de la qualité de vie et du bien-être des enfants en mettant en place des environnements physique et social de qualité, des services accessibles, des mesures, des politiques ou des règlements dans tous leurs champs de compétence. Elles ont également le pouvoir de soutenir, d’appuyer et d’influencer leurs partenaires et les différents acteurs de la communauté dans les projets en faveur des enfants et ces tout-petits tout en portant une attention particulière à ceux issus de milieux défavorisés.

Dans votre prochaine campagne électorale, vous gagnerez à mettre en valeur vos réalisations en faveur des enfants et tout-petits et ce que vous aimeriez accomplir de plus pour améliorer leur qualité de vie. Le programme d’accréditation Municipalité amie des enfants et ses retombées positives représente un levier important pour démontrer l’engagement formel de votre administration envers vos enfants et vos familles.

 

Des outils pour vous aider dans votre campagne 

  • Faîtes reconnaître vos initiative pour favoriser le développement global des enfants et déposant votre candidature pour recevoir l’accréditation Municipalité amie des enfants. Ainsi, vous démontrerez un engagement formel de votre administration municipale envers les enfants et vous garantirez l’orientation de vos actions en faveur des enfants,
  • Partagez dans vos médias sociaux votre engagement envers les enfants :
    • Se préoccuper de la qualité de vie, c’est répondre aux besoins des enfants aussi! #électionsmunicipales2017 
  • Utilisez ce modèle de communiqué de presse pour signaler à vos médias locaux qu’une fois élu, vous vous engagerez à améliorer la qualité de vie des enfants.
  • Signez le formulaire d’engagement envers vos familles pour améliorer leur qualité de vie lors de votre prochain mandat.
  • Consultez la Banque des 1001 mesures et inscrivez-vous à l’infolettre du CAMF pour vous avoir accès aux bons coups des municipalités afin de vous inspirer dans vos actions municipales à venir.

En vous engageant à prioriser les enfants lors de votre campagne électorale, vous reconnaissez leur apport à la société en plus de répondre à leurs besoins spécifiques pour favoriser leur développement.