Skip to content

Qu'est-ce qu'une Municipalité amie des enfants (MAE)?

Une MAE est une municipalité qui s’engage à respecter les droits de l’enfant et dans laquelle ses opinions, ses besoins et ses priorités font partie intégrante des décisions, des politiques et des programmes publics. Bref, c’est une municipalité qui fait place à l’enfant dans toutes ses actions. La Convention relative aux droits de l’enfant des Nations Unies demande, entre autres, aux municipalités de repenser leur structure, leurs services et l’aménagement qui ont des répercussions sur la qualité de vie de leur communauté. Le programme MAE vise à reconnaître les acquis et les intentions d’une municipalité quant à l’importance accordée à l’enfant dans l’élaboration de son offre de service.

Haut

Quels sont les objectifs du programme?

Le programme d’accréditation Municipalité amie des enfants vise à reconnaître les acquis et les intentions des municipalités quant à l’importance accordée à l’enfant dans l’élaboration de son offre de service par le biais de sa politique familiale municipale. Plus spécifiquement, le programme MAE vise à :

  • Rendre le milieu de vie toujours plus accueillant et accessible aux enfants et aux jeunes tout en améliorant leur sécurité, leur environnement ainsi que leur accès à la culture et aux loisirs;
  • Sensibiliser les enfants et les jeunes au civisme et favoriser leur insertion dans leur milieu par leur participation à des structures adaptées où ils seront écoutés et respectés;
  • Amener les municipalités à tenir compte des opinions, des besoins et des priorités des enfants dans leurs prises de décisions, leurs politiques et leurs programmes publics;
  • Encourager l’émergence de projets favorisant les politiques familiales en plaçant les droits de l’enfant au coeur de la démarche;
  • Mieux faire connaître la situation des enfants dans le monde et développer un esprit de solidarité internationale;
  • Célébrer annuellement la Journée internationale des droits de l’enfant.

Haut

En quoi ma municipalité est interpellée?

C’est sans surprise que nous savons que les instances municipales sont les plus proches des enfants et ont un impact majeur sur leur qualité de vie. Une municipalité qui porte une attention aux enfants assure des services de qualité adaptés à leurs besoins. Les municipalités québécoises ont majoritairement un intérêt marqué pour l’enfant. Plusieurs d’entre elles sont dotées une politique familiale municipale. Ses actions et intentions sont donc en partie déjà orientées vers cette clientèle.

Haut

Qu'est-ce que cela apporte à ma municipalité?

Votre municipalité tire plusieurs avantages de cette certification. Entre autres elle apporte :

  • Une distinction vis-à-vis les autres municipalités;
  • Une sensibilisation du conseil municipal quant à l’enfance;
  • Une garantie à ses citoyens de l’orientation des actions de ses dirigeants;
  • Une autoévaluation des interventions faites auprès de la clientèle des 0 à 17 ans;
  • Une place au sein du réseau mondial de plus de 1 000 villes VAE qui se sont engagées à mettre les enfants au cœur de leurs préoccupations;
  • Une place au sein du réseau québécois des MAE, ce qui lui donne accès à une banque d’initiatives en faveur des enfants et permet un échange de bonnes pratiques;
  • Un enrichissement de sa politique familiale municipale

Haut

Est-ce que cette démarche s'adresse à toutes les municipalités?

Toutes les municipalités peuvent déposer leur candidature; petite ou grande, en milieu rural ou urbain.

Haut

D'où vient l'initiative MAE?

Villes amies des enfants est une reconnaissance qui a été mise sur pied par UNICEF dans le but d’inciter les paliers gouvernementaux municipaux à intégrer les droits des enfants dans leurs politiques, règlements, objectifs et dans la structure décisionnelle. Municipalité amie des enfants (MAE) est la version québécoise de l’initiative internationale Villes amies des enfants (VAE) lancée en 1996 dans le cadre de la résolution prise lors de la Seconde Conférence des Nations Unies sur les établissements humains (Habitat II, Istanbul 1996), visant à faire des villes des lieux vivables pour tous les enfants. La Convention relative aux droits de l’enfant des Nations Unies exhorte les villes à repenser leur structure, les services et les aménagements qui ont des répercussions sur la qualité de vie de leur communauté.

Haut

Quelles sont les assises de MAE?

MAE s’appuie sur les principes de base établis par le mouvement mondial Ville amie des enfants (VAE). Bien que l’initiative VAE soit un modèle de base flexible et progressif pour la promotion locale des droits de l’enfant, elle repose sur un cadre de référence. Neuf éléments constitutifs permettent au milieu municipal de placer les enfants au cœur de leurs préoccupations.

Seuls trois des neuf éléments constitutifs font l’objet d’évaluation pour l’accréditation MAE : #1, #2 et #8. Ils sont détaillés dans la section 4 du présent document. Ces trois éléments constitutifs ont été sélectionnés pour leur pertinence en lien avec la réalité du monde municipal du Québec.

1. La participation des enfants : encourager les enfants à s’occuper activement des questions les concernant, les informer, écouter leurs points de vue et en tenir compte dans les processus décisionnels.

2. Un cadre légal respectueux des enfants : établir une législation et des règles qui tiennent compte des enfants, les écoutent et leur sont avantageuses.

 
3. Une stratégie pour les droits des enfants à l’échelle de la ville : établir un plan d’action faisant état de mesures nécessaires pour la rendre conviviale aux enfants et indiquant les résultats attendus.

4. Un mécanisme de coordination pour les enfants : former un groupe de personnes permanent responsable de diriger et de partager les mesures nécessaires pour édifier une municipalité amie des enfants.

 
5. Une estimation et une évaluation de l’impact sur les enfants : réfléchir et comprendre en quoi les décisions et les choix d’une municipalité peuvent avoir un effet sur les enfants, de manière à prendre des décisions qui leur sont bénéfiques ou qui les protègent.

 
6. Un budget respectueux des droits des enfants : veiller à ce qu’une portion considérable du budget de la municipalité soit en faveur des enfants, pouvoir démontrer à la population la répartition de ce dernier et en quoi il permet d’aider les enfants.

7. Un rapport régulier sur la situation des enfants : mesurer, à fréquence régulière, la situation des enfants de la municipalité et établir des rapports afin de reconnaître les progrès et les secteurs qui méritent une plus grande attention.

8. La divulgation et la promotion des droits de l’enfant : s’assurer que tous les dirigeants municipaux et citoyens, enfants comme adultes, comprennent les droits qu’ont les enfants et en quoi la municipalité est tenue de les soutenir.

9. L’indépendance des défenseurs des enfants : charger un organisme particulier de surveiller la situation des enfants et de s’assurer que la municipalité s’acquitte de ses responsabilités envers ces derniers.

Haut

Quel est le rôle du CAMF?

Le CAMF est à l’origine de l’importation et de l’adaptation de MAE. Ayant comme expertise première l’accompagnement des municipalités dans l’élaboration de politiques familiales municipales (PFM), l’organisme connaît bien les réalités municipales des familles et des enfants du Québec. Le CAMF sait que plusieurs municipalités sont très consciencieuses du bien-être des enfants. Il souhaite donc les reconnaître et les promouvoir.

Le CAMF assure la coordination de MAE ainsi que le soutien et le suivi post-accréditation. Elle met à la disposition des municipalités accréditées des outils de promotion et d’information en plus de soutenir un projet de recherche qui permettra aux municipalités de s’en inspirer. Le CAMF adaptera son accompagnement selon l’évolution de MAE et les besoins identifiés par les municipalités accréditées et celles en devenir.

Haut

Quelles sont les conditions préalables à la démarche?

Une seule condition est préalable à l’élaboration de la démarche MAE : avoir adopté une politique familiale municipale dans le cadre du programme du ministère de la Famille.

Haut

Quelles sont les étapes à suivre pour déposer une candidature?

Les étapes permettant de se rendre au dépôt d’une candidature sont les suivantes :

  • Adopter une résolution démontrant l’engagement de la municipalité envers le projet;
  • Nommer un élu ou un fonctionnaire responsable du dossier MAE;
  • Télécharger le dossier de candidature sur le site www.amiedesenfants.ca;
  • Constituer son dossier de candidature; o Dresser le portrait statistique du milieu; o Faire l’inventaire des actions spécifiques à l’enfance déjà en place; o Présenter les intentions de la municipalité pour la durée de l’accréditation (3 ans);
  • Déposer la candidature au comité d’accréditation ( mae@camf.ca)

Haut

Quels sont les coûts?

Il n’y a aucun coût lié au dépôt de votre candidature. Suite à votre accréditation, le seul coût est celui de l’achat de matériel promotionnel (panneau d’affichage, drapeau). Le nombre de panneaux achetés est à votre discrétion, mais un minimum d’un est requis afin de faire connaître à vos citoyens votre reconnaissance.

Haut

Est-ce que votre municipalité peut obtenir un financement pour la mise en oeuvre de la démarche?

La reconnaissance MAE se fait à partir des interventions auprès des 0 à 17 ans mentionnés dans la politique familiale municipale. Comme le financement est offert pour l’élaboration de la politique familiale municipale, aucun financement ne peut être reçu pour cette démarche.

Haut

Combien de temps l'accréditation MAE est-elle valide?

L’accréditation est valide 3 ans. Suite à cette période, la municipalité doit déposer un dossier de réaccréditation pour maintenir active l’accréditation de sa municipalité.

Haut

Quelles sont les municipalités accréditées jusqu'à maintenant?

Voir la liste des municipalités accréditées.

Haut

Qui évaluent les candidatures?

Le comité d’accréditation est composé de :

Membres du comité d’accréditation

Organisme représenté

Natasha Blanchet Cohen Professeure associée, Université Concordia
Maryse Bédard-Allaire  Chargée de projet MAE, CAMF
André Langevin Formateur, CAMF
Richard Paulhus Chargé de projet, développement des collectivités, CAMF
Karine Dumais Conseillère, Direction du développement des enfants, ministère de la Famille
Antoine Hébert Chargé de projets, Vélo Québec
Juan Torres Professeur agrégé, Vice-doyen aux études supérieures, Faculté de l’aménagement, Université de Montréal
Olivier Martin Consultant en urbanisme
Claudette Pitre-Robin Directrice générale, regroupement des centres de la petite enfance de la Montérégie

Haut

Abonnez-vous à notre Infolettre

Soyez les premiers informés concernant les appels de projets, les nouvelles et les initiatives des municipalités et MRC, les subventions, etc.